Ayant déjà abordé 6 points sur les 7 annoncés en introduction du présent enseignement, le frère Théodore a abordé ce matin, le 7ème point de la première partie de son enseignement portant sur ce que signifie être disciple de Jésus. Il a donc été question ce jour d’examiner LE RENONCEMENT.

Partant de Luc 14: 25-33, l’orateur a amené son auditoire à inverser ce passage, c’est à dire remplacer la forme négative par la forme positive. Il a ainsi fait ressortir que Jesus était ici en train de nous offrir le pouvoir de vivre la vie de disciple jusqu’à la fin.
Ce passage nous fait découvrir les obstacles au discipolat à Christ à savoir:

  • L’amour légitime pour les parents et toutes les réclamations que cela implique;
  • L’amour légitime pour soi même, et toutes les ambitions que cela implique pour l’accomplissement de soi, pour ton épanouissement, pour faire quelque chose de ta vie.
    Jésus dit que ce sont là des choses qui empêchent de vivre la vie de disciple de Christ.
    Le frère Théodore a tenu à souligner qu’il n’y a rien de mauvais à aimer son père ou sa mère, au contraire, Dieu nous l’ordonne. Mais, * dans la psychologie humaine, il y a plusieurs amours légitimes qui, si nous voulons aimer Jésus, deviennent des ennemis. Dès lors, l’amour pour le Seigneur implique donc de renoncer à tous ces autres amours légitimes.
    Si je m’aime moi même et renonce à cet amour pour me donner à Jésus, Jésus deviendra mon amour
    Si j’aime mon père et renonce à lui pour aimer Jésus, Jésus deviendra mon père.
    Si je renonce à mon mariage pour m’attacher à Jésus, j’aurai alors avec Jésus une relation d’épouse.
    Dieu n’est donc pas en train de sous-estimer le sentimentalisme, l’amour pour les parents et pour soi même est légitime.
    Le coeur qui renonce à quelque chose de précieuse pour une autre chose plus précieuse aimera la seconde chose avec la même intensité qu’il a aimé la chose à laquelle il a renoncé. C’est sur la base de ce principe que Jesus demande de renoncer aux amours naturels si on veut l’aimer et être ses disciples. Il est donc en train de dire à chacun de nous que « si je te coûte tous tes amours naturels, tu vas me suivre jusqu’à la fin. Si je te coûte toutes tes ambitions, je serai ta seule poursuite, le seul but de ta vie.
    David avait compris ce principe et il refusa de faire à Dieu une offrande qui ne lui avait rien coûté. Paul avait compris ce principe et dans Philipiens 3:7-8 il explique que pour avoir Christ, il lui a fallu renoncer à tout ce qui lui été cher, tout ce qui faisait sa fierté. Le seigneur Jésus insiste sur ce même Principe dans Matthieu 20:44. LE RENONCEMENT EST INCONTOURNABLE POUR QUI VEUT ÊTRE DISCIPLE DE JESUS.
    Le dénominateur commun de tous ceux que Jésus avait choisi en vue de leur confier la vision c’était le RENONCEMENT A TOUT.
    Jésus avait divisé en deux groupe la foule qui le suivait: ceux qui avaient tout reçu en le suivant et ceux qui avaient tout perdu en le suivant. Aux premiers, il a donné la guérison, la délivrance et toutes autres bénédictions. Pour les seconds, il les a pris comme co-ouvriers en leur confiant sa vision.
    Le renoncement est au centre du discipolat, il n’y a pas de disciple sans renoncement. Le frère Théodore a montré que Pierre avait du mal à le comprendre, il a dû rétrograder 4 fois et quatre fois Jésus est reparti le chercher.
    Après ces paroles, l’assistance a été amenée à bénir Dieu et prier, chacun s’engageant à renoncer à tout pour suivre Jésus dans la phase 3 de notre ministère. La séance a été clôturée par les louanges et actions de grâce à ce grand Dieu qui nous a rendu capable.

NB: Il n’y aura pas d’enseignement demain.

Gloire à Dieu!!!

Total Page Visits: 160 - Today Page Visits: 2